©  Photorigines.com   2015-2020.



En application de la loi 2000-719 du 1er août 2000 relative à la liberté de communication, modifiant la loi 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, vous trouverez sur cette page les informations légales concernant ce site.
Textes L. Poggi, J. Revillon — Appareils coll. part., images : prise de vue et traitement © Photorigines. Paris, France.
Construction du site : J. Revillon.
Codage formulaire contact : © 2020 Foxyform

Site à but non lucratif. Et sans publicité.

Ensemble du site : Wikipedia, Wikimedia Foundation, Inc. (contenu soumis à la licence CC-BY-SA) — Google Inc.Microsoft Bing.



Protection des données personnelles

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 (art. 34), vous disposez auprès de Photorigines.com d'un droit d'accès, de rectification ou de suppression concernant les données personnelles que nous pourrions être amenés à recueillir — données renseignées par vous.



Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et photographiques.







Les origines de la photographie

L. Poggi

Appareils coll. part., images © Photorigines.

N. Niépce, Paysage à Saint-Loup de Varennes, 1826, domaine public — « Œil et camera obscura » in Dessin dans un champ élargi (Drawing in an expanded field), 2011S. Kodera, Giambattista della Porta, Stanford Encyclopedia of Philosophy, 2015« Girolamo Cardano dit Cardan » in « Portraits de médecins », 2014Société française de photographie« Duque de Guiche, retratado por Nadar » in Leyend@, 2013« Armand de Gramont, duc de Guiche par Laszlo » in « comtessegreffulhe.fr »Planches de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert, 1763, par « The Encyclopedia of Diderot & d'Alembert Collaborative Translation Project », A.-M. Thornton, Michigan Publishing, University of Michigan Library, 2010« Leica camera celebrates 100 years of Leica photography », in « Photoxels », 2014.







La saga Foca, l'appareil « made in France »

La saga Foca, quelques modèles

L. Poggi

Appareils Foca, Focaflex, Focasport coll. part. LP., images © Photorigines.

Philip Alexius de Laszlo, portrait peint d'Armand de Gramont, 1902, domaine public — Nadar, portrait photographié d'Armand de Gramont, v.1900, domaine public — Armand de Gramont, Problèmes de la vision, Paris, Flammarion, 1939 — R. Weber, « Matériels & accessoires O.P.L.-Foca », 2011« Foca collection »« Extraits du catalogue FOCA de 1961 » in « 35mm-compact.com », 2002-2014« Collection-argentique.com »Image S. Halgand « Foca Focamatic (FG710) » et image et coll. JCB, « Foca Standard (FG180) » in « Collection-appareils.fr ».



Miranda

Miranda, chronologie

Réclamez Miranda

L. Poggi

Appareils Miranda coll. part. LP., images © Photorigines.

Collection-appareils.frSuaudeau.eu, ressources sur la photographie argentique.Mirandacamera.comP. Haulet, Phil cameras.« Miranda » in CamerapediaMiranda T-1, Orion 1955-1957 (en japonais).



Ihagee

L. Poggi

Exakta RTL 1000 coll. part. LP., images © Photorigines.

IHAGEE & EXAKTA PRODUCTS AND HISTORY

Collection-appareils.frExakta Ihagee Club de Francegalerie-photo.comJames Stewart et son Exakta VX : film

Fenêtre sur cour d'Alfred Hitchcock (Rear Window, 1954).



Le « Musée » : origines

Galerie des portraits

Galerie des paysages

« Who's who »

J. Revillon

Viseur du Canon AE-1 Program (Origines) — Village de Saint-Révérien, en Bourgogne, vers 1900 (Paysages) — Kodachrome, Fuji Provia et Ilford HP5+ (Who's who).

Only old photographyLa boite verteA world history of artLunettes Rouges, Delacroix et la photographie, 14/12/2008, Lemonde.fr BlogsDaguerreotypes de Rome aux enchères, 25/10/2011, Wordpress.comDésiré Charnay, Explorateur et photographe français (1828-1915), BiblioMonde.comGeorge Eastman par Kodak« Kodak Folders » in « Dieselpunks »« George Eastman », WikipédiaP. Brion, « Leica camera » in « Combat Camera »R., « Leica celebrates 100 years », 2014, Photographic Historical Society of Canada (phsc.ca)« L'histoire (tumultueuse) de la construction de la Tour Eiffel » in « Un jour de plus à Paris »Lettre ouverte d’artistes contre la Tour Eiffel reproduite dans « des lettres, le site des correspondances et des lettres », 2013« Tour Eiffel », Wikipédia« Débats et polémiques autour de la construction » de la tour Eiffel« Les artistes contre la tour Eiffel » (journal Le Temps du 14 fév. 1887) et « Réponse de Gustave Eiffel » (1887, quotidien Le Monde paru entre 1860 et 1896 avant de fusionner avec L'Univers en 1897), site « lettres.ac-rouen.fr »L. Jaubertie, Gallica, BnF« Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre », Wikipédia — J. Benoist, Le Sacré-Cœur de Montmartre de 1870 à nos jours, Les éditions ouvrières, 1992 — M. Cabart, Rapport sur l'exposé des motifs de MM. Laguerre et Bompard, abrogation de la loi du 24 juillet 1873 relative à l'église du Sacré-Cœur, BnF, GallicaL. Gloaguen, Catalogue raisonné de la série de 425 photographies dite “Album du Vieux Paris”, Vergue, 2014, 2016 et archives — L.E. Durandelle, Bulletin de la Société française de Photographie, 1879, 1880, 1881, 1883 — Louis-Émile Durandelle (1839-1917), BnFLouis-Emile Durandelle, Construction de la tour Eiffel, 1887, Musée d'OrsayC. Leblanc, La photographie au service de l'architecture : Louis-Emile Durandelle (1839-1917) et l'architecte Edouard Corroyer (1835-1904), thèse Paris EPHE, 2016.



Domaine public & droit à l'image

« Le domaine public regroupe les biens intellectuels qui ne sont plus protégés, au terme d'un certain délai, par les diverses lois liées au droit de la propriété intellectuelle. Ils constituent à ce titre des biens communs et ne peuvent plus donner lieu à une appropriation. Le domaine public en droit civil français (article 714 du Code civil français), désigne l'ensemble des choses ne pouvant faire l’objet de droit de propriété et qui sont donc déclarées res communis. (...) Attesté dès l'Ancien Régime, sa portée et sa signification ont radicalement évolué au cours des deux derniers siècles. » (Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Domaine public de Wikipédia en français, auteurs).


« L'entrée dans le domaine public ne signifie pas non plus que plus aucune restriction n'existe sur l'œuvre. Pour une photographie de modèle, la personne sur la photo dispose toujours de son droit à l'image, même si l'image est entrée dans le domaine public. Dans les pays où s'applique le droit d'auteur, les auteurs et leurs héritiers conservent indéfiniment leur droit moral. Dans ce cadre, les œuvres n'entrent dans le domaine public que lorsque les droits de chaque auteur sont épuisés. (...)


« Depuis une directive européenne du 29 octobre 1993, et donc dans l'ensemble des pays membres de l'Union, les œuvres entrent dans le domaine public soixante-dix ans après le décès de leur auteur ou, s'il s'agit d'une œuvre de collaboration, 70 ans à compter du décès du dernier auteur survivant. Cette durée de protection échue et sauf prorogation, il n'est plus obligatoire de demander une autorisation aux titulaires des droits sur ces œuvres. Toutefois, le droit moral est perpétuel, et impose notamment de respecter la paternité de l'auteur sur sa création par une citation de son nom et de sa qualité. Dans les pays de copyright, comme les États-Unis d'Amérique, il est possible pour l'auteur de renoncer totalement à ses droits.


« Dans les pays qui appliquent le droit d'auteur, comme la France, certains droits demeurent, même lorsque l'œuvre est dans le domaine public, le droit moral ne pouvant faire l'objet d'une renonciation. »  (ibid.).